Comment créer ses fichiers pour impression : Les erreurs à éviter

  1. erreur
Partagez cet article

Voici quelques astuces vous permettant de préparer vos fichiers pour impression sans fausse note.

Quel logiciel utiliser ?

Pour la création graphique de votre support de communication, il est recommandé d’utiliser des logiciels de PAO (Présentation Assistée par Ordinateur) professionnels tels que la suite Adobe CS (InDesign, Illustrator et Photoshop), The Gimp, Corel Draw, etc.  Ils permettent de traiter votre document en haute définition et offrent un panel d’outils pourréaliser tous vos idées en respectant les exigences du monde de l’imprimerie. N’hésitez pas à nous contacter pour une assistance graphique.

Il est donc préférable d’éviter les logiciels Word, PowerPoint ou encore Paint pour la création de vos brochures, cartes de visite ou roll-up.

N’oubliez pas de configurer la résolution et la colorimétrie

–   Couleurs en mode CMJN

Les fichiers envoyés doivent être enregistrés en mode CMJN (Cyan Magenta Jaune Noir), qui correspond au mode d’impression. N’utilisez pas la mode RVB qui est destiné à l’affichage écran et non l’impression.

Un fichier envoyé en RVB sera transformé en CMJN par notre équipe PAO et vous pourrez malheureusement rencontrer des différences de couleur entre le fichier fourni et le document imprimé…

Astuce : Sous photoshop, le mode par défaut est RVB ; Pour le passer en CMJN, allez dans l’onglet « Image » puis « Mode » et sélectionnez « Couleur CMJN ».

–   Résolution

La résolution de votre document et les éventuelles images ou éléments que vous y intégrerez doivent tous être en résolution 300 dpi  et au format 1/1 . Cependant, les impressions grand format (au-delà de 60×80 cm telles que les bâches) peuvent être envoyées au format ¼ à 75 dpi.

Cela permet au graphiste de travailler sur un fichier moins lourd, et le grand format est prévu pour être lu et vu de loin !

Astuce : Les images que vous trouverez sur internet sont majoritairement en 72 dpi, ce qui est beaucoup trop bas pour une impression de qualité. Pensez donc à vérifier la résolution des images que vous souhaitez placer dans vos documents imprimés.

Débords

N’oubliez pas les débords (5mm) sur chaque côté du support. Vous devez donc  prolonger votre visuel de 5 mm sur chacun des côté au-delà du format d’impression. Ce fond perdu est une zone qui sera coupée lors de l’impression qui évitera la présence de zones de papier non imprimées sur les bords de votre document.

Exemple : Pour une carte de visite de taille 8.5 x 5.5 cm, votre document aura une taille de 9.5 x 6.5 cm (8.5 cm + 2x 5mm de chaque côté ; 5.5 cm + 2x 5mm de chaque côté).

Marge de sécurité

N’insérez aucun texte ou logo à moins de 3 mm des bords. Cette zone de sécurité permet d’éviter que ces éléments ne soient coupés lors de la découpe finale du format.

Repères & traits de coupes

Les repères sont nécessaires pour que l’on puisse couper votre document correctement… Ne les négligez pas !

 Texte et contenu

Pensez à relire soigneusement vos textes, vérifiez grammaire et orthographe, et n’hésitez pas à faire une impression sur votre propre imprimante pour vérifier votre document et le faire relire à une tierce personne.

 BAT

L’option BAT (pour Bon à Tirer) est une « épreuve » de votre futur document imprimé. Le BAT vous permet d’avoir une idée du rendu final de votre impression (hors pelliculage ou vernis), ce n’est bien entendu pas obligatoire mais  en revanche très utile !

 Enregistrement des fichiers

–   Une fois le document réalisé, vous devez l’enregistrer sous un format JPEG (en mode « qualité optimale ») ou PDF, afin de nous le transmettre.

–   Attention toutefois, lorsque vous imprimez en recto-verso, vous devez nous transmettre deux fichiers : Le fichier Recto ET le fichier Verso.

L’équipe Rapid-Flyer espère que ces conseils vous aideront à préparer au mieux vos fichiers ! N’hésitez pas à nous contacter pour tout renseignement.

 Important : Pour les impressions GRAND FORMAT (bâche, roll up, etc…), ne prenez pas en compte les débords et traits de coupe.

Quelques spécificités techniques…

–    Pour le vernis sélectif : Fournissez-nous deux « calques » : Un calque avec le visuel attendu, le second correspond aux zones où vous souhaitez appliquer le vernis sélectif (les zones doivent être en noir 100 %). N’hésitez pas à consulter le tutoriel « Impression vernis sélectif : Comment créer votre fichier » qui vous éclairera sur les subtilités du vernis sélectif.

–       Pour l’impression d’adhésifs, PLV, totems, drapeaux et présentoirs, prévoyez vos fichiers vectorisés (Qui permet de pouvoir agrandir sans détériorer la qualité de l’image) avec 2 calques : Le premier correspond au visuel, le second au gabarit ou forme de découpe.

goodplans-1-1-13

3 Commentaires

  1. Je commence un nouveau travail la semaine prochaine alors il faut que je me renseigne sur la preparation des fichiers pour impression. C’est très intéressant que vous recommandiez l’utilisation des logiciels de PAO au lieu d’Adobe CS. Je ferai attention de ne pas oublier de configurer la résolution et la colorimétrie. Vos conseils sur les erreurs à éviter m’a été très utile !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


trois + 1 =