Faire part ou carte de voeux, comment bien choisir son papier

Partagez cet article

Une naissance, un mariage, ou simplement l’envie de communiquer d’une manière moins impersonnelle ? Toutes ces raisons sont propices à la réalisation d’un faire part, d’une carte de vœux ou d’un carton d’invitation.

Et tous ces imprimés ont un point commun : l’importance du choix du type de papier ! La tenue du papier, son touché et son aspect renforceront l’impact et la force de votre message.

Quel papier choisir pour mon faire part :

Voici, pour vous aider à choisir le papier le mieux adapté à votre message et votre visuel, une petite synthèse des principaux supports :

  • Le papier mat (Satimat / demi mat) : c’est le papier le plus répandu, d’une belle blancheur, il est à la fois abordable, rigide et permet d’appliquer toutes les options de pelliculage : mat, brillant, mat soft touch ou même vernis 3D. Disponible en 350 g/m² ou en 400 g/m².

 

  • Le papier texturé (ou papier création) : c’est un papier légèrement écru qui présente une légère texture, proche du fameux papier à dessin « Canson ». Très utilisé pour les faire part, il offre un aspect plus naturel / brut et permet à l’encre de tous les types de stylo ou feutre de tenir. Parfait pour un message personnalisé.
    En revanche ce papier n’est pas compatible avec les finitions pelliculées ou le vernis 3D

 

  • Le papier type Opale : C’est un papier satiné lisse qui est également conçu pour supporter l’encre des feutres et stylos, il est également possible de le pelliculer (en recto seul), en revanche c’est un papier moins rigide que les autres.

 

  • Le papier recyclé Cyclus Print : C’est un papier 100% recyclé, assez rigide, il offre une surface blanche homogène avec des microfibres très légèrement présente. En revanche il n’est pas possible de pelliculer ni d’appliquer du vernis sur ce papier

 

  • Le papier nacré : C’est un papier satiné nacré ou iridescent, il présente sur sa surface de minuscules paillettes qui reflètent la lumière. C’est un papier très original, on le retrouve sur des invitations ou des faire parts. Ce papier assez souple, n’est pas compatible avec les options de pelliculage ou de vernis, il n’est pas non plus conçu pour être inscriptible à l’encre ou au stylo.

 

  • Le papier magnétique : Généralement utilisé pour des faire part, il est constitué d’une base magnétique recouverte d’un papier blanc satiné. Bien entendu disponible en impression recto uniquement et sans pelliculage, c’est un support original qu’on retrouvera volontiers affiché sur un frigo histoire de ne pas oublier la date de l’événement ou en tant que souvenir.

 

Pelliculage brillant, mat, soft touch ….. ou pas ?

Le pelliculage, qu’est-ce que c’est ? Il s’agit d’appliquer une fine pellicule (d’ou le nom) sur la surface du papier après l’avoir imprimé. Cette pellicule offre plusieurs avantages : elle protège le papier des traces et de l’humidité, elle rigidifie le papier, et enfin cette surface peut être de différents types : mat, brillant ou mat soft touch. Inconvénient : impossible d’écrire sur un papier pelliculé (l’encre « glisse » et n’adhère plus)

Attention, comme nous l’avons expliqué précédemment, tous les papiers ne sont pas compatibles avec le pelliculage : les papiers recyclé, nacré et texturés ne pourront ainsi pas être pelliculés.

Comment choisir son pelliculage :

– Pelliculage brillant : améliore les contrastes, rend les couleurs plus vives et éclatantes.

– Pelliculage mat : adoucit les couleurs, offre un rendu plus sobre.

– Pelliculage mat « Soft touch » : ajoute au rendu mat une « texture » que l’on peut comparer à une peau de pêche.

 

 

 

Posted in:

Un Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


7 × = soixante trois